Infos en Chiffres

VIH/SIDA : 1,1 million d’infections évitées chez les enfants depuis 2005

VIH/SIDA : 1,1 million d’infections évitées chez les enfants  depuis 2005

Le chiffre a été donné par le Fonds des Nations Unies pour l’Enfance (UNICEF) dans un communiqué de presse publié à l’occasion de la 27ème journée mondiale de lutte contre le SIDA qui se célèbre aujourd’hui, 01er Janvier 2014.

NEW YORK, le 28 Novembre 2014 – On estime à environ 1,1 million le nombre d’infections au VIH évitées chez les enfants de moins de 15 ans entre 2005 et 2013, le nombre de nouveaux cas ayant chuté de plus de 50 pour cent pendant cette période, d’après des données publiées par l’UNICEF aujourd’hui à l’approche de la Journée mondiale de la lutte contre le SIDA.

Ces progrès extraordinaires sont le résultat de l’amélioration de l’accès pour des millions de femmes enceintes vivant avec le VIH aux services de prévention de la transmission mère-enfant (PTME). Il s’agit notamment du traitement à vie contre le VIH qui réduit nettement le risque de transmission du virus aux bébés et garde les mères en vie et en bonne santé.

« Si nous pouvons éviter 1,1 million de nouvelles infections au VIH chez les enfants, nous pouvons protéger chaque enfant du VIH – à condition seulement d’atteindre chaque enfant, » a affirmé le Directeur général de l’UNICEF Anthony Lake. « Nous devons réduire l’écart, et investir davantage pour atteindre chaque mère, chaque nouveau-né, chaque enfant et chaque adolescent avec les programmes de prévention et de traitement du VIH qui peuvent sauver et améliorer leur vie. »

Les baisses les plus nettes ont eu lieu entre 2009 et 2013 dans huit pays africains : le Malawi (67%) ; l’Éthiopie (57%) ; le Zimbabwe (57%) ; le Botswana (57%) ; la Namibie (57%) ; le Mozambique (57%) ; l’Afrique du Sud (52%) ; et le Ghana (50%).

Mais l’objectif mondial de réduire les nouveaux cas d’infection au VIH chez les enfants de 90 pour cent entre 2009 et 2015 reste hors de portée. Seulement 67 pour cent des femmes enceintes vivant avec le VIH dans les pays à revenu faible et intermédiaire ont reçu les traitements antirétroviraux les plus efficaces pour la PTME en 2013.

Les disparités dans l’accès au traitement constituent un frein aux améliorations. Parmi les personnes vivant avec le VIH dans les pays à revenu faible et intermédiaire, les adultes ont beaucoup plus de chances que les enfants de recevoir un traitement antirétroviral. En 2013, 37 pour cent des adultes âgés de 15 ans et plus ont reçu un traitement, contre seulement 23 pour cent d’enfants (âgés de 0 à 14 ans), soit moins d’un sur quatre.

Les tendances de la mortalité due au SIDA chez les adolescents soulèvent également de vives inquiétudes. Tandis que tous les autres groupes d’âge ont connu une baisse de près de 40 pour cent des décès liés au SIDA entre 2005 et 2013, les adolescents (âgés de 10 à 19 ans) sont le seul groupe d’âge dans lequel les décès liés au SIDA ne sont pas en baisse.

Le document de l’UNICEF intitulé Statistical Update on Children, Adolescents and AIDS (Mise à jour statistique concernant les enfants, les adolescents et le SIDA) présente l’analyse la plus récente des données mondiales sur les enfants et les adolescents de la naissance à l’âge de 19 ans. (Télécharger la mise à jour des données, les tableurs Excel, les tableaux et les graphiques, ICI).

Le bureau de l’UNICEF du Tchad a travaillé avec le groupe musical ODESZA pour produire un clip vidéo à l’occasion de la Journée mondiale de la lutte contre le SIDA et célébrer ainsi l’importance du changement positif.

Regardez, écoutez et appréciez !

Unicef

This Post Has One Comment

  1. Marian

    Je suis toujours surpris chocs et ce grand miracle qui se est passé dans ma famille, mon mari et je ai été de différentes maladies Je ai été testé VIH positifs l’an dernier Octobre et mon mari était séronégatif Je étais tellement surpris parce qu’il était encore malade à ce moment-et qui nous conduisent à l’hôpital, mais le médecin a confirmé qu’il avait des problèmes rénaux. depuis que nous avons dépensé de l’argent partout dans obtenir des médicaments de l’hôpital différent, je étais à la recherche à travers l’Internet de l’aide quand je ai vu un commentaire des gens parler sur la façon dont le Dr Paul Emen a aidés à guérir leur maladie VIH et d’autres maladies, je n ‘t croire mais je viens de choisir de donner essayer de les herbes et je l’ai contacté par ce e-mail (okonofuatem99@gmail.com) et on m’a dit ce qu’il faut faire même si la mienne était plus stressant que celui de mon mari différentes herbes a été envoyé pour nous deux. À ma grande surprise, après mon mari et moi allons patiemment par le traitement que l’instruction qui nous est donnée par cet homme appelé Emen et nous sommes allés pour un examen médical et le résultat était négatif et le nouveau confirmé que mon mari nous avons tout à fait correct, même notre médecin a été confondue il a dit qu’il n’a jamais vu ce genre de miracle avant. Dr Paul Emen nous vous remercions très bon travail dans notre vie de et Dieu vous bénira pour le bon travail que vous faites. vous contacterons aussi ce grand et puissant homme si vous avez un problème via son adresse e-mail: okonofua_solution_tem99@hotmail.com. vous pouvez ainsi lui +2348153930869 appeler.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.