Ô Quotidien

Cameroun – Sangmelima (Sud): Un bébé de 11 mois violé par un adulte de 27 ans

L’enfant a été confié à son bourreau pour que celui-ci prenne soin d’elle le laps de temps que s’est absentée sa maman.

Bébé Alice, 11 mois, risque de ne jamais pouvoir enfanter de sa vie. La cause, ce viol dont la fillette a été victime ce Mardi 21 Février 2017. La scène se déroule à Sangmélima dans la région du Sud Cameroun. La maman de bébé Alice, gérante d’une vente à emporter, a confié son bébé à son ancien beau-frère et est allée faire la monnaie de 5 000 Francs cfa pour rembourser un client. De retour, elle constate que ni le jeune-homme, ni son bébé ne sont à l’endroit où elle les a laissés. Cherchant à s’enquérir auprès des voisins de la situation, l’un d’entre eux lui explique que le jeune homme est allé acheter un bonbon au bébé, est revenu et ne l’ayant pas trouvée, est reparti avec l’enfant.

C’est alors que commence la recherche de l’enfant qui finalement est retrouvé  par la police derrière une maison, dans un état de santé inquiétant. Immédiatement transportée à l’hôpital de district de Sangmélima, le diagnostic est clair : bébé Alice vient de se faire violer. Ceci est la conclusion du constat de nombreuses lésions de l’acte ignoble posé par le violeur. Selon le Dr Bisse, chirurgien, l’enfant est arrivé à l’hôpital dans un état de fatigue intense. L’examen des organes génitaux externes montre un délabrement vaginal qui saigne, une communication entre le vagin et l’anus et l’hymen qui est perforé avec des traces de sperme à l’intérieur.

Dès son arrivée à l’hôpital, la victime a immédiatement été mise sous soins intensifs. Une suture entre le vagin et l’anus lui a été faite, et une voie veineuse lui a été mise. L’infortunée subira demain une autre série d’examens parmi lesquels un bilan infectueux, une sérologie syphilitique, une sérologie VIH. Elle a été mise sous Névirapine afin de prévenir une éventuelle infection au VIH.

Pour l’heure, le violeur quant à lui évaporé dans la nature reste recherché.